Très tôt, j’ai voulu être photographe par curiosité puis rapidement par passion. Après avoir obtenu mon diplôme, je fais mes premiers pas avec mon Nikkormat réalisant des reportages pour la presse médicale et en travaillant pour des laboratoires (Studio 44, Laboratoire Lafayette, Photosphère...)

 

Début des années 80, c'est une immersion dans le monde du Jazz Parisien. Le Magnetic Terrasse, Le Petit Opportun, La Villa, Le Flamingo, Le Petit Journal... la série de portraits réalisée en argentique noir et blanc est le fruit des nuits passées dans ces lieux mythiques du jazz parisiens.

1988,  premier atelier rue de charonne et photographies en studio pour Bally France, Mondial Scooteur, au bonheur des dames..

 

1996 - Je quitte Paris pour m’installer en Provence où je développe d’autres projets photographiques.
L’humain, très présent dans mes premières images, s’efface progressivement pour donner naissance à des séries telles que Scénographies de chantiers ou Hamadryades.

 

Version imprimable | Plan du site Recommander ce site
© Michèle Sainte-Beuve Toutes les photographies visibles sur ce site sont protégées par la loi n° 92-597, du 01/07/1992, du Code de la Propriété Intellectuelle.